Sélection 2021

Incroyable !, Zabus (scénario) et Hippolyte (dessin), Éditions Dargaud, juin 2020

Incroyable !, Zabus (scénario) et Hippolyte (dessin), Éditions Dargaud, juin 2020

Jean-Loup, un petit garçon loufoque et solitaire, plein de tics et de tocs, répertorie mille et un sujets sur de petites fiches encyclopédiques, se fixe des challenges insolites. Autant de « béquilles » qui, en réalité, le soutiennent au quotidien et l’empêchent de sombrer. L’on s’interroge tout de même sur cette personne qui lui téléphone et se contente d’émettre un souffle faible et régulier, avant de raccrocher. Par petites touches, les morceaux du puzzle s’agencent. Porté par le trait aérien d’Hippolyte, digne héritier d’un Sempé, Zabus signe une sorte de conte philosophique, drôle et poignant à la fois. Tendrement incroyable !

Patrick Gaumer

Les oiseaux ne se retournent pas, Nadia Nakhlé, Delcourt, 2020

Les oiseaux ne se retournent pas, Nadia Nakhlé, Delcourt, 2020
Comme “Khalat” de Giulia Pex, l’album de Nadia Nakhlé relate le parcours d’une jeune migrante, mais abordé avec poésie et allégorie. Malgré la gravité du sujet, cette bande dessinée est une œuvre graphique en noir et blanc où les touches de couleur vive et la calligraphie orientale marquent l’espérance, comme la résilience, le pardon. La violence et la souffrance y sont habilement suggérées. La musique y tient une place particulière pareil aux chants des oiseaux.

Nadia Savin

La Patrie des Frères Werner, de Philippe Collin et Sébastien Goethals, Futuropolis, août 2020

La Patrie des Frères Werner, de Philippe Collin et Sébastien Goethals, Futuropolis, août 2020
« Il se passait pour mon frère et moi, ce qui s’était passé pour notre pays des années plus tôt. Quelqu’un traçait une frontière entre nous. » L’histoire d’Andreas et Konrad est celle de deux frères orphelins – comme il en existait alors des centaines de milliers – qui tentent de survivre dans l’Allemagne dévastée de l’Après-guerre. Des ruines fumantes de Berlin en 1945, jusqu’à la Coupe du monde de football en 1974 qui voit s’affronter la RDA et la RFA, ils se retrouvent ballotés par l’Histoire. Enrôlés de force comme espions dans la sombre Stasi, puis séparés et envoyés de chaque côté du rideau de fer, avant de se retrouver douze ans plus tard à l’occasion de ce match sous haute tension, les deux frères pourront-ils encore se comprendre ? Par un sérieux travail de documentation et un intelligent choix graphique à la tonalité sépia, La Patrie des Frères Werner offre au lecteur une haletante plongée en pleine Guerre froide. Et donne à voir les profondes fractures d’un peuple traumatisé…

Aurélien Lachaud